Visual Studio 2013 : Les nouveautés pour l’ALM

Il y a une semaine Microsoft a tenu une conférence dédiée au lancement de Visual Studio 2013. De l’amélioration de Visual Studio (code lens, test, debug continue), à l’enrichissement des possibilités en développement (avec le nouveau partenaire pour le dev IOS / Android : Xamarin), en passant par Azure, de nombreuses améliorations et nouveautés ont fait leurs apparitions pour le bonheur de tous. Dans ce billet nous allons principalement présenter les différents outils disponibles pour l’ALM.

Suite à la conférence, Team Foundation Services (Team Foundation Server Online) laisse officiellement place à Visual Studio Online (ceci permettra d’éviter les nombreuses confusions qui subsistent avec Team Foundation Server dont il partage le même acronyme (TFS)). Visual Studio Online, comme son prédécesseur est un ensemble de services proposant entre autres la gestion de code source (GIT et TFS Version Control), la planification et suivi de projets, l’intégration et le déploiement continu ainsi que des outils de test et de collaboration d’équipe (plus de détails ici). L’offre s’étoffe en fonctionnalité, devient plus accessible et s’arme d’un nouveau système de facturation…

 

Le Reporting

L'un des grands avantages qu'avait TFServer sur TFService était le reporting via SSRS. Ce manque est en partie comblé dans Visual Studio Online.

Il est désormais possible de générer des graphiques pour les work items (en barres, en secteurs, histogramme, en barres empilées et pivot) basés sur les résultats d'une requête de liste plate dans Visual Studio Online et TFS.

Cette nouvelle fonctionnalité n'est en aucun cas comparable aux nombreuses possibilités fournis par SSRS via TFS, mais permet de répondre à la majorité des besoins.

 

 

Application Insights

Application Insights est un nouveau service de Visual Studio Online permettant d’obtenir une vue globale sur toute application .NET ou Java.

Cet outil collecte des données sur les performances, les exceptions,  les crashes, la disponibilité, l’environnement, le serveur, la base de données, les services et les informations remontées par les développeurs via le SDK. Cette nouvelle fonctionnalité s’adresse aux développeurs en apportant des informations  non négligeable à la résolution de bugs et/ou de régressions, mais aussi aux métiers en leur permettant dans une optique d’amélioration continue (via l'interprétation des données) de mettre en évidence la popularité des fonctionnalités de l’application cible!

IC696795[1]

 

 

Le Portfolio Management

Lors de grands projets ou lorsque de nombreuses équipes sont sollicitées, il devient complexe de répartir la charge de travail.

Le Portfolio Management (gestion de portefeuille…) présent dans TFS et Visual studio Online (avec moins de personnalisation), permet de décomposer et hiérarchiser les backlogs selon différents niveaux en fonction de la méthodologie appliquée au projet ( exemple : Un backlog commercial peut être décomposé en scénarios, eux mêmes décomposé en user stories etc...).

TFS-2013-Agile[1]

 

 

Team room

La team room ("salon de conférence" en français…) est la Timeline du projet (de la même manière qu'une Timeline Facebook).

Les participants de la team room peuvent voir l'évolution du projet en temps réel et discuter de celui-ci. Cette outil n’a pas pour vocation de remplacer les outils de communication traditionnels (lync, skype, mail etc…), mais plutôt de fourni un point central historisé de communication autour d’un projet d’équipe.

Cette partie de Visual Studio Online ou TFS est entièrement personnalisable par l'administrateur, il peut y administrer les participants et personnaliser les informations remonter sur la Timeline (build terminée, modification du code source, mise à jour d'un work item, demande de révision de code).

IC696843[1]

 

 

Release Management

Sous TFS, il n'existait pas d'outils intégrés complets pour réaliser le déploiement de façon automatique sur différents environnements (intégration, pré-production, production etc…).

Release Management (anciennement nommé InRelease avant le rachat par Microsoft à la société InCycle) vient combler cette lacune en étant une solution de déploiement continu automatisant les déploiements à travers tous les environnements TFS. Grace à cet outil, il est enfin possible de fournir des processus de déploiements entièrement personnalisés et différents en fonction de l'environnement cible.

4048.image_6F4F02DD[1]

 

 

Monaco

Le service Monaco est un IDE (ASP.NET, node.js (avec Debugging!), PHP, Javascript (avec ou sans TypeScript)) en ligne compatible avec tous les navigateurs modernes (ie8+, firefox 4+, chrome) profitant d'Intellisense et offrant la possibilité de compiler nos applications, ainsi que de versionner les modifications effectuées.

Son principale objectif n'est pas de remplacer Visual Studio, mais plutôt d'être complémentaire en fournissant un outil d'appoint pour des mises à jour mineures disponibles par tous ou pour la création d'applications PHP.

IC697203[1]

 

 

Tarif

Visual Studio Online est fourni sur une base gratuite et suit un système de facturation en mode SaaS par développeur.

La base de Visual Studio Online est gratuite (pour la version BASIC) en offrant 5 utilisateurs, 60 minutes de build et 15 000 minutes d'utilisateur virtuel pour les test en charge. Chaque ressource partagée* supplémentaire allouée est facturée avec ou sans plafond. Pour plus de détails voir ici et ici.

 

En conclusion

Toutes ces nouveautés aux services de l’ALM montrent que Microsoft veut faire de sa solution ALM un point central pour gérer tous les développements, l’offre devient fonctionnellement plus accessible et plus enrichit.

Avec son cycle de développement court Visual Studio Online et TFS réservent encore de bonnes surprises.

 

* les ressources partagées comprennent les build et les test en charge.

Ces billets pourraient aussi vous intéresser

Vous nous direz ?!

Commentaires

comments powered by Disqus